NON À UNE DÉGRADATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL DES VENDEURS ET VENDEUSES

OUVRIR LES COMMERCES TOUS LES SAMEDIS JUSQU’À 19H AINSI QUE LES DIMANCHES ? C’EST NON !

SIGNEZ ICI LE REFERENDUM

Après deux ans d’expérimentation de l’ouverture de quelques dimanches par an sans aucun emploi créé et au détriment des conditions de travail, la droite et le patronat veulent pérenniser ces ouvertures sans contrepartie pour les salarié·es et ajouter une nouvelle dégradation des conditions de travail en ouvrant tous les samedis jusqu’à 19h. Cela au mépris des résultats des votations populaires de 2016.

NON À UNE DÉGRADATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL ET DE VIE

Les femmes constituent 60% du personnel de vente, avec des salaires bas et de nombreux temps partiels. Ouvrir le samedi jusqu’à 19h, c’est :
→ Augmenter le nombre de personnes contraintes de travailler le week-end
→ Supprimer un repas du soir en famille le samedi pour plus de 15’000 personnes
→ Rendre toujours plus impossible la conciliation vie privée / vie professionnelle

Ouvrir 4 dimanches par an sans CCT, c’est :
→ Condamner le personnel à des horaires interminables en décembre
→ Empêcher toute vie de famille pour le personnel pendant les fêtes
→ Eliminer la seule garantie de protection pour le personnel (CCT)

LES GÉANTS DU COMMERCE PROFITENT DE LA CRISE : À EUX DE PASSER À LA CAISSE !

→ Le personnel de vente s’est retrouvé en première ligne durant la pandémie, alors que les géants du commerce de détail ont massivement profité de la crise. Le bénéfice de Migros a bondi en 2020 à 1,75 milliard, soit +425% !
→ Quant à la concurrence du commerce en ligne et des achats transfrontaliers, l’extension des horaires n’y changera rien du tout.
→ L’expérience montre que les dimanches ouverts se concentrent en fin d’année, pendant la période la plus chargée pour le personnel. Le caractère soi-disant volontaire de ce travail n’a pas pu être prouvé. De plus, cela n’aide pas l’emploi puisque dans le même temps les employeurs ne cessent de réduire les effectifs à coup de caisses automatiques et d’augmentation de la charge de travail. Refusons une extension des horaires sans contrepartie pour les salarié·es !

NOUS SOMMES TOUS·TES CONCERNÉ·ES !

→ Le personnel de livraison, de nettoyage, de sécurité, des transports, ainsi que les petits commerces, feront tous les frais de cette extension. De plus, élargir les horaires des magasins c’est démanteler toujours plus les moments de repos en commun et étendre encore un peu plus le règne du consumérisme à toute heure. Refusons ce projet de société !
Après deux ans d’expérimentation de l’ouverture de quelques dimanches par an sans aucun emploi créé et au détriment des conditions de travail, la droite et le patronat veulent pérenniser ces ouvertures sans contrepartie pour les salarié·es et ajouter une nouvelle dégradation des conditions de travail en ouvrant tous les samedis jusqu’à 19h. Cela au mépris des résultats des votations populaires de 2016.

SIGNEZ ICI LE REFERENDUM



Documents joints