SOS SANITAIRES SA : SOS TRAVAILLEURS EN DÉTRESSE !

Malgré des menaces et des mesures de représailles inacceptables, des travailleurs de SOS SANITAIRES SA brisent la loi du silence et exigent des protections de leur santé et de leur personnalité

Aujourd’hui, avec le soutien du SIT, plusieurs travailleurs de l’entreprise SOS Sanitaires ont organisé une action visant à sensibiliser les clients de cette dernière, l’opinion publique, et l’OCIRT sur les conditions indignes auxquelles ils sont confrontés dans le cadre de leurs rapports de travail.

Soumis à un patron despotique, en la personne de Monsieur José Manuel Gonzalez, ils sont régulièrement victimes de pratiques dégradantes, à des violences psychologiques et à des abus de pouvoir caractérisés orchestrés dans le seul but de précariser le personnel.

Maniant facilement l’insulte graves comme « … fils de pute, t’es pire qu’un chien, tu n’es qu’un bon à rien » et on en passe et des meilleurs, ce dernier dénigre, menace et licencie abusivement tout employé qui ose revendiquer des droits les plus élémentaires.

Face à ces graves dysfonctionnements et à ce mode de mangement brutal, les travailleurs concernés ont tenté d’ouvrir la discussion avec leur employeur afin de trouver des solutions permettant l’amélioration de leurs conditions de travail devenues intenables.

En vain puisque Monsieur Gonzalez s’est enfermé dans des dénégations, niant les faits reprochés évidents et refusant toute rencontre rapide avec leur délégation et leurs représentants syndicaux.

Pire encore, sitôt informé des actions syndicales entreprises en toute transparence par son personnel, il a lancé une véritable chasse aux sorcières au sein de son entreprise et a contraint ses employés à signer des engagements que tout allait pour le mieux au sein de SOS SANITAIRES SA ; dernière tentative en date de diviser son personnel et preuve d’un mépris absolu pour ses employés en grande souffrance.

En parallèle et en violation crasse des conventions de l’OIT, il a tenté encore de violer la liberté syndicale a réitéré reprises en menaçant le SIT de plaintes pénales pour diffamations et calomnies aux cas où l’action syndicale devait se poursuivre ; pratique malheureusement devenu courant dans certains milieux patronaux pour contrer les mouvements de lutte de salarié-e-s.

Pour le SIT, le fait que Monsieur Gonzalez menace de déposer une plainte pénale mensongère à l’encontre d’employés ou des représentant-e-s syndicaux-ales pose un problème majeur de comptabilité avce le droit international et constitue une entrave extrême grave à l’exercice des droits syndicaux. Ainsi, le syndicat l’a clairement averti qu’il ne manquera pas de riposter aux cas où ces menaces devaient être mises à exécution.

Malgré ce climat hostile, les travailleurs se montrent plus déterminés et solidaires que jamais pour le rétablissement de leurs droit et leur dignité.

Imperméables aux menaces, ils ont saisi l’OCIRT, compétent pour contrôles les entreprises dans le domaine de la prévention des risques professionnels et pour faire appliquer les responsabilités des employeurs en matière de protection de la santé physique et psychique des employés, en vue d’une intervention rapide auprès de SOS SANITAIRES SA : pour que cessent immédiatement ces pratiques de mangement d’un autre temps et que la protection de leur santé et de la personnalité du personnel soit enfin garantie !

D’autre part, ils ont décidé d’entamer, avec le soutien indéfectible du SIT, des actions en justice pour réparation des graves préjudices subies.

Personne de contact : Thierry Horner, secrétaire syndical

Téléchargez ici notre tract.



Documents joints